Crédit video : Patricia Iturrioz

12 Réponses

  1. Mam'selle Scarlett

    Le bon goût et l’élégance sont enterrés toujours plus profond chaque année aux fêtes de Bayonne. A part des étudiants en quête de relations sexuelles à peines consenties, je constate que la population de ces fêtes se raréfie chaque année. Je m’en félicite.

    Répondre
    • Maité

      Franchement vous etes serieuse quand vous dites ça?Les fetes de Bayonne c’est fait pour se saouler et s’amuser,mais les tetes bien pensantes ne veulent plus que les jeunes et moins jeunes s’amusent.A trop donner d’interdit nous arrivons petit a petit a ne plus vivre .
      Il y’en a qui naissent vieux c’est comme ça et vous en faites partie Melle
      IL EST INTERDIT D INTERDIRE ,mais vous n’avez que des œillades ,vous allez tout droit comme les chevaux

      Répondre
      • Al

        Elle a dit qu’elle voulait interdire la demoiselle?

      • Marie

        œillères .. pas œillades.. ce serait même le contraire 😉

  2. Domibye64

    Bonjour Philippe de la Cotebasque!!

    je trouve que c’est génial ce post!!… et en plus les voilà tout propres!!!….
    même si on dit que c’est dangereux… mais à tout âge on aime prendre des risques!!!

    c’est vrai que l’exploitant est responsable… mais là.. TOUT S’EST BIEN PASSE ET C’EST GENIAL!!!….
    et puis.. je pense que l’on prend ses responsabilités… en faisant cela…!

    Pour une fois… que l’on peut faire quelque chose sans avoir la police “aux fesses”…
    MERCI POUR CE MOMENT DE PARTAGE!! ET BRAVO A CEUX QUI ON OSE DE FAIRE CETTE LESSIVE!!!! AHAHAHAHAHAH!!!…
    ah j’ai l’impression de revenir dans les années 1980!!! et çà fait du bien!!!!….

    MERCI MERCI MERCI A TOUS ET TOUTES!!…..:))

    Répondre
  3. jorys

    Cela fait 4ans que nous nous douchons au lavage auto il n’y a jamais eu de problème
    et nous recommencerons l’annee prochaine!!
    🙂

    Répondre
  4. Joan

    J’ai fait la même chose en 1998, j’avais 20 ans et aujourd’hui j’en ai 38. Alors ceux qui disent que les fêtes de bayonne c’est plus comme avant, oui, avant y’avait pas les réseaux sociaux, les smartphones et autres pour relayer ce qu’il se passe à Bayonne. A l’époque on disait: “ce qui se passe à Bayonne, reste à Bayonne”. Les jeunes profitent de la vie en faisant quelques bétises tant que ça ne fait de mal à personne, tout comme j’ai fait à leur âge et aujourd’hui je ne regrette rien, ce ne sont que de bons souvenirs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.